Metaverse: le monde ne sera plus jamais le même

metaverse: le monde ne sera plus jamais le même

Une fois de plus on pourrait dire que ces sujets sont dans l’ère du temps dans le milieu de la technologie mark Zuckerberg récemment annoncé que Facebook changeait de nom pour s’appeler méta afin de refléter l’engagement de l’entreprise à développer un nouveau monde virtuel appelé le métavers.

Metaverse
meta

Dison que les pivots de méta vers la construction de ce nouvel écosystème numérique est loin d’être une promesse en l’air pour atteindre son objectif l’entreprise va procéder à l’embauche de pas moins de dix mille employés dédiés entièrement au projet de metavers tout en dépensant la somme faramineuse de 10 milliards de dollars américains lors des 12 prochains mois.

ça a l’air à peine croyable c’est rien de plus que la fantaisie un projet de science-fiction qui a peu de chance de se réaliser même à très long terme mais pour d’autres c’est carrément la prochaine grande révolution technologique équivalente à celle de l’internet avec le potentiel de complètement redéfinir notre rapport avec la réalité elle-même, aujourd’hui on va essayer de comprendre qu’est-ce c’est que le métavers exactement pourquoi tout le monde en parle et pourquoi c’est aussi controversé,

on va se donner des exemples concrets présentés les deux côtés de la médaille les avantages les problèmes et finir en explorant des notions philosophiques sous-jacente parce que croyez-moi tout ça soulève des questions extrêmement profonde sinon existentielle.

Alors commençons par le début, le métavers c’est en quelque sorte la prochaine itération de l’internet depuis des milliers d’années les médias de communication n’ont cessé de se sophistiquer augmentant chaque fois le niveau d’engagement et de connectivité entre les participants les murs de nos cavernes, les lettres qu’ on s’est envoyé, les premiers téléphones, l’internet, le clavardage en ligne, la vidéo conférence et maintenant la réalité virtuelle, l’idée est très simple à travers un avatar donc une représentation numérique de vous-même défini selon vos préférences vous seriez capable d’interagir avec un univers virtuel qui sera en quelque sorte un endroit physique pour l’internet,

prenons un exemple concret on sait tous ce à quoi ressemble une vidéoconférence avec plusieurs participants on regarde un écran en deux dimensions avec plusieurs petites boîtes représentant chacun des participants,

maintenant imaginez que vous entriez à travers un casque de réalité virtuelle dans un bureau virtuel où se trouvent tous vos collègues vous pouvez tous collaborer ensemble dans un espace commun défini sur mesure en fonction de vos besoins jusque-là rien de particulièrement difficile à réaliser sur le plan technique

or l’ambition de méta et de tous les autres joueurs qui se lance dans la course au métavers c’est d’aller beaucoup plus loin et de construire un écosystème dans lequel toute une variété de programmes d’application dans cet  internet et de jeux vidéo pour être existé comme des endroits virtuelles ainsi Netflix une forme de cinéma, fortnite serai une ile ou vous pourriez jouer avec vos amis, Amazon serait une forme de magasins à rayons vous pourriez voir et essayer les produits sept jour sur terre auraient un emplacement virtuel on pourrait se réunir et discuter de géopolitique faire des événements des conférences des combats de gladiateurs tout ce que vous voulez l’idée c’est de créer un endroit où les marques, les entreprises, les organisations, les individus peuvent tous exister en dehors des limites matérielles ou physiques qui sont inhérentes à la réalité.

En fait les limites sont celles de votre imagination et les avantages économiques sont nombreux une multinationale pourrait réunir tous ses employés dans un q.g. Virtual tenir des formations avec des exemples réels et des simulations avancées tout ça sans payer des billets d’avion des chambres d’hôtel, sinon le musée du Louvre par exemple pourrait créer un musée virtuel et recevoir des centaines de milliers de visiteurs qui n’auraient jamais pu s’y rendre autrement.

Le métavers un peu comme l’internet ne sera donc pas composé d’une seule entité ou d’un seul site web mais plutôt d’une variété de lieux virtuels qui seront tous opérés à partir d’un ensemble commun de standards un peu comme vos programme fonctionne tous sur mac ou Windows, les lieux virtuels du metavers seront tous interconnectés et compatible avec la totalité de l’écosystème, sur un ordinateur on clic sur une icône une fenêtre s’ouvre et on interagit avec un programme codé pour un écran en deux dimensions dans le métavers on entre dans l’ordinateur à travers la réalité virtuelle et on se déplace d’un programme à l’autre comme dans une énorme métropole, ce que ça veut dire c’est que votre avatar au bureau pour être le même que sur Netflix par exemple puisque les deux opère dans même univers selon des standards transposable d’un endroit à l’autre utilisons contre exemples pour illustrer ce que ça implique donc que vous sortez dans un concert virtuel avec des amis à la fin du spectacle l’artiste vend des t-shirts virtuel et vous décidez d’en acheter pour votre avatar afin de soutenir l’artiste en question ce que vous achetez n’est pas matériel vous obtenez un jeton non fongible ou NFT qui atteste de votre propriété sur des t-shirts ainsi que son existence dans l’univers virtuel le lendemain vous pourriez le porter au travail ou encore dans un espace créé par un de vos amis ou dans n’importe quelle autre application du metavers

on parle donc d’une économie quasi autonome où les biens ont une valeur en fonction de ce que les gens sont prêts à payer si vous construisez une galerie d’art virtuelle pour exposer vos œuvres par exemple vous pourriez charger un droit d’entrée vendre votre art et l’utiliser ailleurs dans le métavers la monnaie virtuelle que vous gagnez on pense à des entreprises comme Nike par exemple elle pourrait vendre des copies virtuelles de ses baskets ou produire une  édition limitée est disponible seulement en ligne c’est pas  moi qu’ils inventent Nike viens tout juste d’enregistrer des marques aux états unis afin de vendre des baskets virtuel sur les plateformes en ligne

Gucci, Adidas, Atari et plusieurs autres sont aussi très actifs pour capturer ce nouveau segment de marché qui s’annonce extrêmement profitable, avec des coûts pratiquement nul, ça peut sembler tiré par les cheveux mais genre de commerce numérique existe des gens sous différentes formes à travers un nombre grandissant de jeux vidéo si vous débloquez un item ou un personnage vous pouvez leur vendre sur un marché déterminé par l’offre et la demande et tirer un véritable revenu en fait quand on y pense vraiment la majorité des technologies nécessaires à la construction du metavers sont déjà disponibles actuellement d’une manière ou d’une autre et crypto monnaie la chaîne de blocs les nft le commerce virtuel tout ce qui reste à faire c’est connecter tout ça ensemble dans une réalité virtuelle commune évidemment c’est un projet à très long terme au moment où on se parle il y a encore des défis énormes à relever au niveau technologique d’abord il faut une augmentation considérable de la bande passante ainsi des capacités graphiques des ordinateurs, si vous regardez les jeux en ligne les plus populaires du monde comme world of Warcraft, fortnite, Minecraft vous verrez un point en commun les graphismes sont extrêmement simple puisqu’ils doivent fonctionner sur n’importe quel ordinateur ou même appareil mobile la même limite s’appliquera aux métavers et c’est pourquoi les avatars qu’on nous présente actuellement sont relativement simples les casques de réalité virtuelle doivent eux aussi s’améliorer

la résolution le champ de vision le taux de rafraîchissement de l’image le confort tout ça doit faire un bond considérable avant d’être prêt pour le genre d’utilisation qu’envisage méta pour plusieurs la réalité virtuelle est encore adolescente et doit arriver à maturité avant tout ça soit possible tout est rudimentaire un peu comme une représentation 3d de Windows 98, cela étant dit laisser moi nuancer un petit peu autant je suis conscient des limites évidentes de la technologie actuelle autant la première fois que je suis entré dans la réalité virtuelle j’ai compris que tout allait changer il suffit de l’essayer une fois pour comprendre et constaté la trajectoire évidente que s’apprête à emprunter la technologie les casques vont s’alléger s’amincir se transformer en lunettes rapidement on arrivera aux interfaces neuronale directs tels que l’envisage Elon Musk à travers neural Ink

j’aimerais vous dire que c’est pour un avenir lointain mais ce serait vous mentir puisque la vérité c’est que la technologie que la réalité virtuelle avance à une vitesse absolument effarante que les nouveaux développements arrivent à chaque semaine et que l’industrie est en pleine croissance en 2024 ce sera un marché de 800 milliards de dollars selon Bloomberg est pas difficile de comprendre pourquoi c’est que méta est loin d’être la seule sur la ligne de départ Microsoft, épic Games, roblox ,tancent, nida,  Apple se lancent tous dans l’industrie de la réalité virtuelle avec l’ambition de se positionner comme leader par la prochaine révolution numérique celle du metavers. Les casques de réalité virtuelle avec une résolution de 8k sont déjà disponibles et on sait qu’à partir de 16k la résolution sera à peu près équivalente à celle de l’œil humain les ensembles de retour haptique permettant de ressentir physiquement les objets entre ses mains

ou encore l’appui sur sa peau sont plus en plus avancées et certains spéculent déjà sur les capacités des interfaces neuronale a carrément intercepter les signaux du cerveau afin de contrôler la réalité virtuelle par la pensée méta la compagnie de mark Zuckerberg a déjà enregistré plusieurs brevets liés à différentes technologies d’interface neuronale  direct, même chose pour Microsoft et Samsung

on peut donc être pessimiste et dire que la technologie n’est pas prête que ça n’arrivera pas avec les gens n’en voudrait pas de toute manière mais ce serait extrêmement naïf ce sera un peu l’équivalent prétend durant les années 80 que l’internet ne décollera jamais puisque les ordinateurs sont trop lents et pas assez puissants jamais les gens vont préférer sa une bibliothèque ou envoyé une lettre par la poste on sait aujourd’hui que ce raisonnement est intellectuellement embarrassant que lorsqu’il est question de grands courants technologique il faut prendre énormément d’altitude et regarder les choses sur un horizon de 20 30 ou 40 ans en présumant d’une augmentation constante de la cadence du progrès le moteur de création d’avatar sur lequel travaillent les ingénieurs de méta est absolument époustouflant les ordinateurs avance à une vitesse folle tout comme d’intelligence artificielle évidemment le métavers n’arrivera pas du jour au lendemain il y aura pas de moment précis où on pourra dire ça y est on est arrivé ça va se faire étape par étape, plus 3 milliards de personnes n’ont toujours pas accès aujourd’hui à une connexion internet encore moins un casque de réalité virtuelle visiblement on est encore à des années d’une expérience sérieuse à grande échelle cela étant dit on voit déjà se dresser à l’horizon les contours de cette prochaine révolution petit à petit l’économie virtuelle va prendre une place de plus en plus importante la valeur du marché va augmenter chaque étape va être monétisée ce qui va constamment tirer de nouveaux joueurs les gens et particulièrement les jeunes vont passer de plus en plus de temps dans le monde virtuel

et très progressivement ils vont se découpler la réalité de base comme unité de référence puisque une partie considérable de leur identité sera construite autour de leur avatar et de leur vie virtuelle la frontière entre les deux mondes va devenir de plus en plus floue à la mesure que la vie professionnelle l’école, l’université, des activités entre amis, la vie amoureuse et culturelle de plusieurs,  tout ça va migrer vers la réalité virtuelle et plus cette réalité va être engageante stimulante réaliste plus les gens vont vouloir y rester après tout et ça c’est une question extrêmement philosophique mais qu’est-ce que la réalité de toute manière je dois confesser je suis moi-même un amateur de réalité virtuelle est une des choses que je préfère ce sont les simulateurs de vol justement parce qu’ils rendent la frontière entre le virtuel et le réel extrêmement floues je suis plongée en réalité virtuelle dans le cockpit d’un Boeing

avec le bruit des moteurs les reflets les rayons de soleil les messages la tour de contrôle les détails minuscules du pare-brise a conscience n’est plus dans le monde physique mais bien dans le monde virtuel, pour un court instant mon avatar devient le véhicule de mon esprit et c’est à travers lui que je manipule ma réalité ce que j’essaie d’illustrer c’est que notre corps nos mains nos yeux ne sont rien de plus qu’une interface afin d’interagir avec ce que notre esprit perçoit comme étant la réalité c’est un outil un instrument pour expérimenter une version de la réalité,  c’est là que la discussion devient vraiment intéressante qu’est ce qui nous garantit hors de tout doute qu’on ne vit pas  déjà dans une simulation,  absolument rien, notre corps pourraient être rien de plus qu’un avatar dans un monde virtuel et on n’aurait aucun moyen de le savoir, c’est un peu  tirée par les cheveux mais c’est en fait une théorie qui gang de plus en plus de traction sein de la communauté scientifique notamment grâce aux travaux du philosophe suédois Nic bostrom le raisonnement est assez simple si on présume que le progrès technologique se poursuit à quelques rythme que ce soit on peut affirmer avec confiance que nos descendants lointains rond accès une puissance de calcul informatique gigantesque des milliers sinon des millions de fois supérieur à ce qu’on connaît aujourd’hui pour reprendre les mots exacts de bostrom une chose que les générations futures pourraient faire avec leurs ordinateurs superpuissants serait d’exécuter des simulations détaillées de leurs ancêtres ou encore de personnes comme leurs ancêtres puisque leur ordinateur serait si puissant il pourrait exécuter un grand nombre de ces simulations supposons que les personnes simuler soit consciente comme elle le serait dans une simulation suffisamment raffinés,

alors il est possible de soutenir que nous sommes probablement parmi les esprits simuler plutôt que parmi les esprits biologique originaux en fait ce serait presque inévitable selon bostrom le seul moyen d’éliminer cette théorie c’est de refuser catégoriquement de croire que nos descendants feront un jour de telles simulations or il est extrêmement difficile de disqualifier cette possibilité pensez-y un instant après seulement 150 ans de révolution industrielle un claquement de doigts dans l’histoire e l’humanité une insignifiance dans l’histoire du cosmos on est déjà en mesure d’imaginer un monde virtuel entièrement créés par nos technologies permettant de mener des simulations avancé dans un monde complexe. Imaginons dans 100 ans, dans mille ans à quoi va ressembler cette réalité virtuelle cette nouvelle dimension créé entièrement par l’intelligence humaine combien de  version de la réalité ou de dimensions vont exister : des milliers, des milliards et si on vit déjà dans une simulation et qu’on s’apprête en créer une nouvelle à l’intérieur de la nôtre ce qui est possible que chaque nouvelle couche de la réalité accélère une réaction en chaîne menant à une infinité de dimension tout superposées les unes sur les autres

s’expliquerait beaucoup de choses sur la nature du monde qui nous entoure, imaginons que les avatars qu’on crée un jour à notre image essai d’étudier le monde physique autour d’eux ils auraient les mêmes choses que nous un monde régi par des règles mathématiques rigide un univers créé par une forme de big bang comme si toute la matière tout ce qui existe et existera est apparue en une fraction de seconde dans un énorme flash ‘énergie se demanderait certainement qu’est-ce qu’il y avait avant ce flash comment il a été provoqué et par qui on touche quelque chose d’ extrêmement profond en créant une nouvelle dimension une nouvel univers c’est comme s’ils ont bouclé la boucle comme si on rendait ce qui nous a été donné en perpétuant le cycle de la création c’est plus qu’une simple expérience de pensée l’hypothèse a été défendu très sérieusement pas plus tard qu’en février 2020 dans la revue entropy par trois chercheurs en mécanique quantique selon eux l’univers pourrait s’être créé lui-même à travers une étrange boucle d’auto simulation perpétuelle le plus gênant c’est que la théorie est tout à fait compatible avec nos observations récentes en matière de physique quantique et dit quand la réalité objective n’existerait pas et que l’univers observable ne serait donc pas formé de matière mais bien d’information selon le professeur du MIT Seth lloyd ça suggère carrément que l’univers serait une forme de gigantesque ordinateurs quantiques exécutant un programme à l’échelle du cosmos dont le résultat serait tout ce qui existe autour de nous évidemment tout ça est hautement controversée est l’objet d’énormément débat dans la communauté scientifique or ça n’empêche pas quelqu’un comme  Elon Musk par exemple d’être virtuellement convaincu la théorie de la simulation et d’en parler publiquement sur de nombreuses tribunes

Voici ce qu’il dit: (il Ya quarante ans, nous avions « Pong ». Genre deux rectangles et un point. C’était ça les jeux Bientôt nous aurons la réalité virtuelle et la réalité augmentée. Même si ce taux d’avancement diminue de 1000 par rapport à aujourd’hui. Ensuite, vous dites simplement, d’accord que c’est 10 000 ans dans le futur, ce qui n’est rien a l’échelle de l ‘évolution. Et il aurait probablement des milliards de tels ordinateurs ou décodeurs. Il semblerait s’ensuivre que les chances que nous soyons dans la réalité de base sont d’une sur des milliards.)

pour certains la théorie de la simulation serait même une nouvelle forme de religion puisque c’est une tentative d’expliquer la création l’origine de l’univers ainsi que la nature de la conscience humaine vous me direz qu’on s’est égaré un peu mais je crois que c’est tout le contraire et qui est impossible de parler sérieusement du métavers sans aborder les implications philosophiques ainsi que les questions existentielles profonde que ça soulève à propos du monde qui nous entoure la mesure que le métavers va se développer ces questions vont devenir de plus en plus inévitable on est en train de franchir le premier portail vers le transhumanisme c’est quand même une étape historique de l’épopée humaine de manière ça pourrait être la dernière grande migration notre espèce on parle d’un mouvement de masse de millions d’êtres humains pour qui la vie quotidienne à toute fin pratique va se dérouler dans une autre dimension ça serait pas surprenant que les plus grandes universités deviennent largement virtuel avec des professeurs et des étudiants d’un peu partout à travers le monde physique les écoles du futur permettront d’expérimenter la matière plutôt que de la réciter les cours d’histoire plongeront les étudiants dans une représentation virtuelle de Rome au pic de sa grandeur ou encore dans les tranchées de la première guerre mondiale les plus grands concerts

les évènements sportifs les plus suivis les sommets des plus influents vont progressivement se déplacer vers l’espace virtuel les incitatifs énormes montants économiques logistiques qui vont propulser cette migration virtuel on voit déjà des transactions énorme se réaliser entièrement dans l’espace numérique,  pas plus tard que cette semaine un investisseur un crypto monnaie à payer pas moins de 2.4 millions dollars américains pour une parcelle de terrain virtuel dans le métavers créé par le jeu decentraland

les créatifs qui auront des idées ainsi que les codeurs qui seront transposées ses idées dans le monde numérique seront les millionnaires de demain mais sur l’écart entre les pays riches et les pays en développement risquent de se creuser mais soyons clairs c’est loin d’être le plus gros problème à l’horizon on pourrait évoquer des questions de sécurité et de piratage de vie privée mais aussi toute une panoplie de danger très sérieux en lien avec la gestion de ce nouveau monde virtuel qu’est-ce qu’on fait face à un utilisateur toxiques, on le bannie comme pour les réseaux sociaux le problème c’est que bannir quelqu’un serait l’équivalent de leur léguer une seconde classe de citoyens presque un retour au moyen âge si on vous accuse d’un crime dans le monde réel vous avez le droit de vous défendre à travers un procès juste et équitable faudra-t-il d’un tribunal virtuel ensuite et ça c’est véritablement l’éléphant dans la pièce à quel point est ce qu’on peut faire confiance à une entreprise comme Facebook ou méta pour exercer raisonnablement son nouveau pouvoir de dieu dans un univers qui lui appartient les antécédents méta matière d’éthique sont rien moins que méprisables est ce qu’on souhaite vraiment lui donner autant de pouvoirs sur l’avenir de l’humanité qu’est ce qui arrive s’il y a une panne ce qui serait mieux d’avoir plusieurs versions du metavers produite par différentes organisations peut-être mais ça voudrait dire qu’on vivrait littéralement dans des réalités différentes pas de réponse évidente en fait

plus on réfléchit sérieusement à l’enjeu du metavers plus on tombe sur des questions difficiles sinon carrément troublante c’est un peu la raison pour laquelle il faut qu’on en parle parce que c’est une révolution qui va transformer la vie de centaines de millions personne et possiblement même altérer la trajectoire de l’espèce humaine si on continue d’avancer en somnambule vers un monde construit sur mesure par les géants de la technologie pour leurs propres intérêts alors on achète tous un aller simple vers la dystopie, soyons clairs les amis ça nous concerne tous et plus vite qu’on pense j’ai 25 ans statistiquement me restera environ 52 ans à vivre non seulement je vais voir la naissance du metavers dans sa forme la plus rudimentaire mais si la vie me laisse assez de temps je vais aussi le voir arriver à maturité si je suis totalement sincère avec vous je vous avoue qu’une partie de moi qui trouve tout ça profondément déprimant l’inévitabilité de la chose l’impuissance face à tout ça est difficile d’être optimiste je pense qu’on peut au moins essayer de nuancer je pense à mon père que tout juste 50 ans et qui me parlait souvent de ses premiers travaux universitaires rédigé entièrement à la main à partir de sources physique qu’il fallait réserver consulter dans la bibliothèque locale

je pense à la révolution des ordinateurs à l’internet aux bouleversements incroyable que s’enclenche et je me réconforte en disant que si on avait dit à mon père tout ce qui s’en venait il aurait peut-être eu le même sentiment une forme de vertige or si vous lui posez la question aujourd’hui il vous dira tout ça était pour le mieux quand c’est propre fils gang sa vie et grâce à l’internet peut-être que le métavers c’est positif peut-être que c’est même nécessaire et qu’on est sur le point de compléter la destinée manifeste des civilisations intelligentes.

traduit du discours de 7 jour sur terre

No Responses

Add Comment

bitcoin
Bitcoin (BTC) $ 16,151.56
bnb
BNB (BNB) $ 291.32
ethereum
Ethereum (ETH) $ 1,159.99
cardano
Cardano (ADA) $ 0.304978
solana
Solana (SOL) $ 13.15
dogecoin
Dogecoin (DOGE) $ 0.093673
polkadot
Polkadot (DOT) $ 5.13
shiba-inu
Shiba Inu (SHIB) $ 0.000009